Historique

Le Printemps de Bourges est né en 1977. Il aurait pu, au fil des ans, comme un notable, cultiver sa notoriété. Mais se rappelant que lui aussi, jadis, avait peiné à fleurir en terres du Cher, il voulut susciter sinon des descendances du moins aider la création à s'épanouir. Ainsi naquit, en 1985, Réseau Printemps, héritier des scènes "ouvertes" des temps héroïques, lequel va se déployer en un vaste dispositif d'antennes régionales afin de répondre à une demande impétueuse d'artistes en mal de reconnaissance.

Au fil des sessions, par le jeu de sélections exigeantes, de pair avec la bonification de la création hexagonale, ce réseau non seulement contribue à révéler des talents (Zebda, Paris Combo, Têtes Raides, Jeanne Cherhal, Prohom, Nosfell ou Anaïs etc...), mais leur fournit des connexions professionnelles et s'emploie à les accompagner par le biais d'actions allant de la formation à la diffusion, cela en partenariat avec de nombreuses collectivités territoriales (mairies, régions, départements, DRAC), nombre d'organismes du milieu professionnel (CNV, SACEM, SPEDIDAM, FCM, ADAMI, SPPF), et principalement le Ministère de la Culture (DMDTS) et la Ville de Bourges.

Ce travail ayant porté ses fruits, depuis huit ans, compte tenu d'un environnement national et européen plus exigeant, Réseau Printemps a décidé de pousser plus avant son intervention. Ainsi, pour ce qui est de ses sélections, opte-t-il en 2000 pour une différenciation par genres (Electro, Rock, Hip-Hop, Chanson) qui permet de mieux confronter des propositions de mêmes champs esthétiques. Puis, l'année suivante, une synergie avec la FNAC, combinaison d'expertises artistiques et de savoir-faire en matière de diffusion, met en relation les 30 antennes Réseau Printemps et les 64 magasins FNAC, via Le Printemps de Bourges et le label "Les Découvertes du Printemps de Bourges et de la Fnac".

L'intervention de conseillers artistiques employés par Réseau Printemps conclu le dispositif de sélections. A tous les jurys, aux côtés des antennes de Réseau Printemps et des disquaires de la Fnac, 6 professionnels ont joué ce rôle depuis le Printemps de Bourges 2001 : José Tavares (Festival de Marne), Myriam Kanou (Migal Productions), Ellen Bencina (Pulsomatic), Sarah Hajlblum (Basaata), Kevin Ringeval (Messages Influx Sentitifs) et Olivier Nuc (journaliste).

Pour 2008 ce dispositif qui favorise la rencontre de singularités artistiques et de publics (souvent jeunes) toujours plus disparates est à nouveau réactivé.

Réseau Printemps